Annales du Musum national d'histoire naturelle, 8

Levrault, 1806
0
Google ʡ .
 

 - 

.

-

431 - ... 4- qu'une partie de toutes ces substances reste dans les fontes, et probablement en plus grande quantit dans les fontes blanches; ce qui peut-tre est la cause de leur plus grande duret et fragilit; 5....
258 - ... des Russes. On ne trouve ses os que dans l'tat fossile ; personne n'en a vu dans l'tat frais qui fussent semblables ceux des siens par lesquels il se distingue, et l'on n'a point vu dans l'tat fossile les os des deux espces prcdentes, On trouve ces os dans beaucoup de pays, mais mieux conservs dans ceux du nord qu'ailleurs. Il ressembloit l'espce des Indes plus qu' celle d'Afrique. Il diffroit nanmoins de la premire par les mchelires...
401 - C'est dans l'ancien continent que l'on a dterr les os de tapirs; et il s'est trouv quelques os d'lphans dans le nouveau. Ces espces, appartenantes des genres connus, diffrent nanmoins sensiblement des espces connues, et doivent tre considres comme des espces particulires, et non pas comme de simples varits. La chose ne peut tre sujette aucune contestation pour le petit hippopotame et pour le tapir gigantesque. Elle est encore bien certaine pour le rhinocros...
46 - Sloane , lue. cit. l'poque du dgel , rongent et enlvent d'normes portions de leurs rives, et y mettent chaque anne dcouvert des os que la terre contenoit ; ce qui n'empche point qu'on n'en trouve beaucoup d'autres quand on creuse des puits et des fondations. Ainsi on ne doit pas croire qu'ils ayent simplement...
30 - ... reprsente le dluge. Le deuxime squelette, celui de 1799, tait dans une position comprime et courbe : il occupait une longueur d'environ vingt pieds; les pieds de derrire taient prs des dfenses. Celles-ci ont dix pieds de long ; elles taient sorties des alvoles et se croisaient. Elles sont tendres, mais entires; le bras entre aisment dans leur cavit. On ne put conserver de la tte qu'une partie de la mchoire infrieure et les deux plus grosses molaires ; la plupart...
401 - ... avoient bien t dtermines quant au genre, mais je suis le premier qui ait montr avec quelque exactitude leurs diffrences spcifiques ; sept, savoir : le petit hippopotame, les deux tapirs et les quatre mastodontes de moindre taille, toient entirement inconnues avant mes recherches; enfin la onzime, le grand hippopotame, reste encore aujourd'hui sujette quelques doutes. Tel est le rsultat ostologique de cette premire partie de notre ouvrage. Tels sont les divers degrs...
24 - Il en est parl dans l'Annuaire du[dpartemeut du Bas-Rhin pour l'an VIII, et l'on y cite une dcouverte semblable faite quelques annes auparavant sur une autre colline avance des Vosges , Epfg, 8 lieues de Strasbourg, en creusant les fondemens de l'glise. M. Hammer possde aussi un fragment de dfense trouv dans une le du Rhin prs de Selz, et un autre des environs ftHaguenau.
21 - C'est dans la terre noire, a 18 pieds de profondeur, qu'on a trouv les dents et les dfenses d'lphans. Il y avoit aussi un crne plus ou moins complet qui a t bris par les ouvriers, et dont j'ai les fragmens, ainsi que beaucoup d'os du genre du buf , d'autres ruminans moins grands, et surtout un crne trs-remarquable d'une grande espce inconnue d'antilope que je dcrirai ailleurs. Le sable jaune suprieur contient beaucoup de coquilles communes d'eau douce , soit...
271 - Pulentin. rivire de Kentockey (i), presque vis--vis celle de la rivire dite la Grande Miamis. C'est un lieu enfonc entre des collines, occup par un marais d'eau sale , dont le fond est d'une vase noire et puante. Les os se trouvent dans la vase et dans les bords du marais , au plus quatre pieds de profondeur , suivant le rapport que nous en a fait le gnral Collant!
417 - ... ont fournis, il est vident que les crasses ou scories d'affinage qui en ont fait le sujet, .sont formes : i. d'une grande quantit de fer oxid au minimum ; 2. de manganse oxid ; 3. d'acide phosphorique; 4- de chrome probablement l'tat d'oxide; 5. de silice; 6. d'alumine; 7. de chaux, dont une partie est peuttre combine l'acide phosphorique. On ne peut gure douter que toutes ces matires ne fussent contenues, au moins en partie, dans la fonte qui a fourni...